dernière mise à jour le 15-Oct-2015
 
 
 
 
 

 

Dans le premier degré les enseignants sont polyvalents. Cette spécificité donne toute sa richesse à l'enseignement primaire puisque tous les savoirs peuvent être articulés entre eux et que l'enseignant peut favoriser des transferts de compétence d'une discipline à une autre.
Les enseignants reçoivent donc une formation polyvalente et s'engagent, lorsqu'ils entrent dans la profession, à exercer leur mission d'enseignement dans tous les champs disciplinaires des programmes officiels et à n'importe quel niveau du cursus de l'école primaire.

Les sujets inscrits au programme de l'école primaire ne nécessitant pas d'être spécialiste ou d'avoir recours à un spécialiste pour être traités, l'intervention extérieure doit s'inscrire dans un cadre précis et défini. C'est donc dans le cadre d'un projet spécifique, établi par l'enseignant de la classe, de la recherche d'un " plus " par rapport à l'enseignement ordinaire, que le recours à un intervenant extérieur se justifie. Celui-ci apporte une expérience ou une compétence technique que ne possède pas l'enseignant.

Mis à part l'enseignement des langues vivantes, introduit récemment, il n'est donc pas concevable de déléguer la totalité de l'enseignement d'une discipline à un personnel extérieur à l'école.
Ni le poids des habitudes, ni la force de persuasion des partenaires ne doivent conduire l'enseignant à abandonner la responsabilité pédagogique et administrative qui lui revient réglementairement de manière permanente.

 

 

 
 
 

 

 

C'est donc l'école, et plus particulièrement l'enseignant de la classe concernée, qui doit être à l'origine de toute action en partenariat dans le cadre scolaire. Cette intervention doit correspondre à un besoin repéré lors de la préparation d'un projet pédagogique de classe, de cycle ou d'école. Complémentaire de l'enseignement dispensé par le maître, sans jamais se substituer à lui, mais en apportant une qualification, un savoir-faire ou un témoignage concourant à la poursuite des objectifs définis dans le projet, l'intervention extérieure constitue une ressource qui peut s'avérer précieuse.

Si les principes énoncés ci-dessus sont respectés, restent à mettre en place les conditions réglementaires pour que les intervenants puissent commencer leur action.
Aucune personne extérieure à l'école n'est autorisée à intervenir auprès des élèves sans une information préalable à l'IEN.

D'autre part le degré de technicité requis pour mener des actions auprès des enfants de cycle I ne justifie pas le recours à des intervenants extérieurs spécialistes. Les interventions régulières au cycle I sont donc à proscrire.

Pour s'y retrouver dans les procédures hors EPS et Classes à PAC

consultezLa notice d'accompagnement

consultez le tableau récapitulatif

 

 

 

 
 
 

 

 

Définition

- Les intervenants extérieurs qui interviennent ponctuellement c'est-à-dire 3 fois ou moins auprès du même groupe d'enfants. (ex : une diététicienne intervient 2 fois sur l'hygiène alimentaire dans une classe, un menuisier vient expliquer son métier..)
- Les intervenants qui n'exercent pas une activité dans un domaine d'enseignement au sens strict (ex : un parent d'élève apporte son aide lors de l'organisation de jeux à règles en maternelle, une bibliothécaire assure une permanence en BCD…)
- Les intervenants qui apportent une aide logistique accompagnement, surveillance, aide matérielle (ex : un parent accompagne une classe au gymnase, ou en sortie….)

Procédure

Le Directeur autorise l'intervention et informe simplement l' I.E.N. à l'aide du Document d'information de Circonscription DOC 1
Le directeur conserve dans un classeur le double de ce document d'information, L'enseignant conserve dans ses documents professionnels le projet dans lequel s'inscrit l'intervention.

 

 

 
 
 
 

Définition

Les intervenants extérieurs interviennent régulièrement c'est-à-dire plus de3 fois auprès du même groupe d'enfants. (Ex : une danseuse anime des séances de danse contemporaine pendant un trimestre, un metteur en scène accompagne une classe dans la préparation d'un spectacle théâtral, un maître nageur encadre un groupe pendant un semestre…)

 

 
 

 

 

Interventions dans le domaine de la sécurité routière

Procédure
Le directeur après y avoir porté son avis transmet à l'IEN la fiche école DOC 2 en double exemplaire. Cette fiche en page 3 doit faire apparaître
---la programmation de l'année articulée autour des compétences spécifiques,
---le principe de non substitution de l'enseignant par l'intervenant extérieur
L'agrément est donné par l'inspecteur d'académie après avis du directeur, du conseiller pédagogique EPS et de l'IEN de circonscription.

Interventions dans le domaine de l'EPS sauf cirque et danse

Procédure
Le directeur après y avoir porté son avis transmet à l'IEN la fiche école DOC 2 en double exemplaire. Cette fiche en page 3 doit faire apparaître
---la programmation EPS de l'année articulée autour des compétences spécifiques,
---le principe de non substitution de l'enseignant par l'intervenant extérieur (le temps d'intervention extérieure ne pouvant excéder un tiers du temps réservé à l'EPS)
L'agrément est donné par l'inspecteur d'académie après avis du directeur, du conseiller pédagogique EPS et de l'IEN de circonscription.
A cette fiche peut être jointe une annexe, DOC 5 , si des intervenants bénévoles participent à l'activité. Dans ce cas, ces derniers doivent avoir été réunis pour une information / formation concernant principalement les règles impératives de sécurité.

Interventions dans le domaine de la natation

Procédure
Le directeur transmet à l'IEN la fiche d'accompagnement à la procédure d'agrément des intervenants extérieurs pendant le temps scolaire DOC 6
Les enseignants qui la signent certifient avoir pris connaissance du document présentant l'organisation des activités de natation de la piscine concernée et s'engagent à prendre en compte les éléments qui y sont définis pour élaborer leur projet de classe et à conduire les séances en respectant scrupuleusement les principes de sécurité précisés par les textes officiels.

L'agrément est donné par l'inspecteur d'académie .
A cette fiche peut être jointe une annexe, DOC 6 bis , si des intervenants bénévoles participent à l'activité. Dans ce cas, ces derniers doivent avoir été réunis pour une information / formation concernant principalement les règles impératives de sécurité.

 

 
 
 

Education Artistique, Sciences et technologie, Théâtre, Littérature, Cirque, Danse…


Procédure


Le projet pédagogique : au centre du dispositif, il doit être établi par l’enseignant, en lien avec l’intervenant. Il est établi pour l’année scolaire, validé par l’inspecteur de l’éducation nationale après avis du conseiller pédagogique. Il se présente sous la forme de deux documents complémentaires :

Le formulaire projet pédagogique (75 Ko), à renseigner au format PDF. DOC A
Le projet et le planning (91 Ko) : développer les différentes rubriques au format Word. DOC A'

La première année on doit également adresser

La demande d’agrément de l’intervenant (101 Ko), à renseigner au format PDF. Elle est établie la première année et renouvelée par tacite reconduction. DOC B

.Afin de faciliter les échanges, nous vous demandons de transmettre ces documents à l'IEN par courrier électronique et aux formats précités (pas de documents scannés).

 
 
 
 

Lorsque des intervenants réguliers sont rémunérés par un organisme extérieur (commune, association....) il convient d'établir une convention entre l'éducation nationale et cet organisme. DOC E

Cette convention, de mise à disposition d'un intervenant rémunéré, est unique même si l'intervenant agit sur plusieurs écoles.

Adressez vous aux conseillers pédagogiques qui sont chargés de préparer ces conventions.